Les lectures

Le Chasch de Jack Vance (cycle de Tschaï)

Il n’est jamais trop tard pour lire ou relire ses classiques. Une alternance entre Ed McBain et Jack Vance permet de varier les plaisirs.

“Un signal de détresse, intercepté par le vaisseau spatial Explorateur IV, provient de la lointaine planète Tschaï. Adam Reith, chargé d’examiner de plus près la provenance des radiations, est attaqué tandis que son astronef est détruit.”

Le Chasch de Jack Vance, premier livre du cycle de Tschaï, s’inscrit dans les canon du genre science fiction et aventure des années 60. Le roman ne passe pas à côté du sempiternel héros qui va sauver une femme que les méchants n’auront de cesse de kidnapper. Elle est forcément belle, et amoureuse du héros. Les autres femmes sont de méchantes (et pas jolies) prêtresses du Mystère Féminin, ou cousent des uniformes pendant que les hommes se battent pour leur liberté. Cliché, daté et lourd. Nous verrons comment cela évolue dans les autres romans du cycle.

“Comme son existence sur Terre lui paraissait lointaine ! Comparée aux multiples bizarreries de Tschaï, sa vie d’autrefois lui semblait plate, terne – ce qui ne l’empêchait nullement d’y songer avec nostalgie”.

Comme dans le polar, le héros “qui n’est pas d’ici” permet d’apporter des éléments de réflexions sur notre société et la façon dont nous vivons. Écrit en 1968, le roman porte la marque de la guerre froide (l’équilibre de la terreur) et de la remise en cause des traditions et croyances. C’est pour son versant exploration et ethnologie que le livre est plus intéressant, il est aussi très légèrement sociologique. Tschaï nous emmène assez loin et on a envie de visiter cette planète. Une des fonctions de la Science-Fiction est l’émerveillement, nul doute qu’il sera présent sur Tschaï.

Le voyage continue avec Le Wankh, deuxième opus du Cycle Tschaï.

Emeric Cloche

Jack Vance, Tschaï, traduction de Michel Deutsch révisée et complétée par Sébastien Guillot, préface et illustration intérieur de Caza, J’ai Lu 2016 pour cette édition, 923 pages, 10,90 Euros.

One thought on “Le Chasch de Jack Vance (cycle de Tschaï)

Comments are closed.