Films et séries

Us un film de Jordan Peele

Us un film de Jordan PeeleCaroline de Benedetti avait dit tout le bien qu’elle pensait – avec quelques bémols – de Get Out le premier film de Jordan Peele (L’Indic n°29). C’est donc avec curiosité et envie que nous sommes allés voir Us dès sa sortie en France.

Vous vous rappelez la scène d’ouverture de Get Out ? Un grand gaillard apeuré dans une rue de banlieue pavillonnaire américaine. Dès le début du film Jordan Peele tapait fort. Il en est de même avec l’ouverture de Us qui se déroule dans une fête foraine où la caméra filme à hauteur d’enfant.

Passé l’effet Funny Games (le film de « home invasion » de Michael Haneke qui avait défrayé la chronique lors de sa sortie à Cannes en 1997) on comprend vite que l’histoire ne va pas se concentrer uniquement sur un lieu. Mais comme pour Get Out, Us est un film qui fonctionne en partie sur le fait que moins on en sait, plus on apprécie la découverte, je ne vous en raconte pas plus sur l’histoire.

Les acteurs impeccables (les enfants jouent de mieux en mieux au cinéma), les décors, la photo et la musique : tout contribue à maintenir une ambiance qui passe tour à tour de la détente voire la comédie, à l’épouvante. Certaines scènes virtuoses (mention spéciale pour la scène de danse) mettent mal à l’aise le spectateur. On retrouve aussi, en toile de fond, la critique de la société inhérente à tout un pan du film d’épouvante américain. Tout comme dans Get Out le film se promène dans divers genres – épouvante, comédie, horreur, fantastique – et semble parfois hésiter. Les références (La quatrième dimension, L’invasion des profanateurs de sépultures, Zombi de George A. Romero, John Carpenter, Wes Craven, Psychose d’Alfred Hitchcock…) au cinéma de genre sont d’ailleurs nombreuses (mais plutôt discrètes). Avec Us, Jordan Peele continue dans la lignée de Get Out et arrive à surprendre. C’est avec envie que nous attendons le prochain film du réalisateur.

Emeric Cloche.