Les lectures

Museum de Ryôsuke Tomoe

Museum de Ryôsuke Tomoe

Le thriller Museum de Ryôsuke Tomoe commence par la découverte d’un meurtre sordide, celui d’une femme dévorée par des chiens. Très vite d’autres cadavres suivent avec à chaque fois un message à l’attention des policiers, qui ne trouvent pas de pistes. La vie privée du lieutenant Hisashi Sawamura, que sa femme vient de quitter en emmenant sa fille, se mélange alors à la poursuite du tueur en série.

Il n’y aura malheureusement aucune surprise pour les lecteurs de thriller, tout ici a déjà été vu au cinéma ou lu dans divers romans. Le tueur très méchant est obsédé par son œuvre et s’en prend à la famille du flic, le flic a des problèmes familiaux… Si les scènes ont parfois un intérêt du point de vue graphique, les longueurs de cette aventure (voire les répétitions) qui se déroule pourtant sur trois tomes rendent la lecture légèrement ennuyeuse. Reste une ambiance. À éviter à moins que vous ne connaissiez pas grand chose au genre.

Restons tout de même à l’affut, il s’agit là de la première série “longue” de l’auteur qui possède un style dans la façon de découper ses planches de dessin.

Emeric Cloche

Ryôsuke Tomoe, Museum, killing in the rain, série en trois volumes traduite du japonais par Thibaud Desbief pour Pika Éditions.