Mangas

Les liens du sang de Shuzo Oshimi

Les liens du sang de Shuzo Oshimi

Seichi a la chance de vivre avec une mère aimante, qui tous les matins le réveille et lui demande ce qu’il souhaite pour son petit déjeuner. Le père, lui, a une place effacée. Les liens du sang de Shuzo Oshimi montre qu’entre la mère et le fils germe une relation ambiguë.

Les dessins de Shuzo Oshimi sont saisissants, et possèdent une force impressionnante dès lors qu’ils expriment la tristesse et l’effroi. Car avec l’adolescence, Seichi vit les premiers moments d’émancipation de l’influence maternelle. Avec une mère comme la sienne, les risques sont grands.

Les liens du sang tisse la toile d’un dilemme psychologique écrasant. La violence se niche souvent dans la cellule familiale, mais quand elle n’est pas physique, elle semble presque plus terrible. Comment lutter contre l’emprise néfaste de la personne que vous aimez ? Quand il s’agit d’un adulte face à un enfant ? Qu’il s’agit de votre mère ?

Les 10 tomes des Liens du sang explorent cette lente évolution. Le lecteur est pris entre la compassion envers Seichi et la sidération face au personnage de la mère, à qui on a toujours envie de laisser le bénéfice du doute. La folie nous guette tous…

Shuzo OSHIMI, Les liens du sang, Ki-Oon, 10 tomes (série en cours)