Films et séries

The Undoing

The Undoing

David E. Kelley (Big Little Lies) et Susanne Bier signent avec The Undoing un whodunit en 6 épisodes. Au casting on retrouve entre autre Nicole Kidman, Hugh Grant et Donald Sutherland. Le jeu d’acteurs couplé à une réalisation luxueuse font de cette série HBO un des divertissements imparables de ce mois de Décembre.

À la manière des romans d’Agatha Christie, l’histoire se tient dans une (très) riche famille new-yorkaise. Le meurtre est un classique, il s’agit d’une histoire d’adultère. La police trouve rapidement le coupable idéal. Les suspects sont passés en revue dès le premier épisode et la psychologie de chacun va être sondée. Si la série confirme le talent de certains comme Donald Sutherland, elle révèle aussi Noah Jupe (le fils du couple) et Noma Dumezweni (l’avocate).

Qui a tué Elena ? À partir de cette question, centrale dans les whodunit, The Undoing avance dans deux directions et suggère plusieurs coupables. Le spectateur, lui, hésite. Au fur et à mesure que l’enquête avance, le passé s’éclaire. On apprend alors à connaître des aspects personnels des protagonistes, en même temps que l’on observe leurs réactions avec ce qui se joue au présent. Un côté sociologique est esquissé en toile de fond (David E. Kelley s’y entend dans la représentation des riches) mais c’est avant tout la psychologie qui est ici analysée. Elle l’est avec brio, rendue palpable par un jeu d’acteur impeccable. Si le masque figé de Nicole Kidman et ses nombreux tamponnages de larmes peuvent agacer, elle porte la part d’ambiguité nécessaire. Hugh Grant joue de son visage charmeur au potentiel agaçant, parfait aussi pour son rôle. Seule la victime reste un mystère, la personnalité d’Elena n’est pas creusée, mais la question “Qui a tué Elena ?” tient jusqu’à un final entre grandiloquence et tension, avec course poursuite et hélicoptères. C’est le genre qui veut cela.

Ce whodunit classique et luxueux est à ranger aux côtés de The Killing et Big Little Lies.

Emeric Cloche