Krimi, le polar allemand / Les lectures

Choucroute Maudite de Rita Falk

Choucroute maudite de Rita FalkDans la série polar allemand voici un nouvel opus à classer dans la veine humoristique. Mais, comme nous le répétons souvent : attention, nous ne rions pas tous des mêmes choses. Selon l’humeur ce roman aura l’air rafraîchissant ou un peu lourdingue. Quoiqu’ici il faille plutôt parler de sourire, face au débonnaire commissaire Eberhofer et son chien Louis II, du nom du roi de Bavière, länder du sud de l’Allemagne où se déroule l’histoire. C’est un village au nom à rallonge, pas si loin de Munich. Autre polar régional, donc, après Vengeance Frisonne.

Eberhofer a un petit air de Nick Corey, le shérif de Jim Thompson dans 1280 âmes, en moins dérangeant. Il partage avec lui surtout le côté feignant, préférant boire une bière chez son copain Wolfi, son seul rapport avec l’alcool, ou rendre visite aux boudins de Simmerl le charcutier. La vie privée de ce policier n’est pas occupée par une femme – leur image est d’ailleurs au ras des pâquerettes ; il vit avec la Mémé fan des réductions dans les grands magasins, et le Papa qui écoute les Beatles. Sans compter les visites du frère détesté, libraire marié à une Roumaine. Alors est-ce pour tromper l’ennui qu’il voit un crime dans la succession de trois morts dans la famille Neuhofer ?

Eberhofer enquête un peu l’air de rien et se raconte à la première personne, par courtes tranches façon journal intime. Alors nous le suivons nous aussi avec un petit air détaché, et un plaisir qui dépend de notre sens de l’humour.

Caroline de Benedetti

Rita Falk, Choucroute maudite, Mirobole éditions, 2017, traduit de l’allemand par Brigitte Lethrosne et Nicole Patilloux, 19,50 €, 241 p. À paraître le 16 mars.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *