Les lectures

Le siège des exilées d’Akane Torikai

Le siège des exilées d'Akane Torikai

Découverte en France avec la série En proie au silence (actuellement en cours de traduction) l’oeuvre de la mangaka Akane Torikai est petit à petit publiée aux éditions Akata. Avec Le siège des exilées la scénariste et dessinatrice japonaise née en 1981 se lance dans une dystopie.

Quelque part en Asie, une société matriarcale s’est organisée. Les hommes, devenus inutiles, sont une denrée rare. Il ne naît quasiment que des filles. Sanada, une acupunctrice, et Reihô un prostitué, ont fui la ville et s’organisent en marge de la cité avec d’autres exilés. Ils recueillent un petit groupe de “nuisibles”.

Les éléments distillés mettent en place un monde étrange et calme, dans lequel l’agressivité et la colère semblent tenues à l’écart. Pourtant, la violence est toujours présente. Les relations tournent autour du sexe, de l’amour et des questions que se posent les filles sur ce que les garçons ont entre les jambes… rien de moins que la condition humaine. Un sujet ambitieux traité en deux tomes.

Le trait épuré et longitudinal d’Akane Torikai est reconnaissable, moins “rond” que beaucoup de mangas traduits en France ; elle sait jouer des ombres sans trop en faire. Ce trait colle parfaitement au monde attachant qu’elle décrit.

Le tome 2 arrive en librairie le 11 mars, nous l’attendons avec une certaine impatience.

Emeric Cloche

Akane Torikai, Le siège des exilés, traduit du japonais par Gaëlle Ruel pour Ataka éditions, 2021. 170 pages, 8,75 Euros.