Les lectures

Incandescence de Ayako Noda

Incandescence de Ayako Noda

Dans la supérette où Ruri travaille pendant les vacances, un homme d’un certain âge, classe et mystérieux, vient tous les jours acheter deux paquets de cigarettes. Ruri est vite fascinée. Et si cet homme était un dangereux Yakuza ? L’éternel combat entre le cœur et la raison s’engage. Incandescence de Ayako Noda se concentre plus sur le personnage de Ruri, la passion de la jeune femme, son entourage, ses choix.

La cigarette est un des éléments importants de l’histoire, une longue métaphore filée s’installe. L’attirance pour le tabac, la première taffe, le goût, les sensations que l’on ressent en fumant, le mélange de bien-être et de culpabilité parce que tout de même fumer, c’est mal…

Le dessin de la mangaka Ayako Noda, épuré et expressif, s’attarde sur les visages, les expressions et les regards. Le côté évanescent laisse rêveur. Une belle réussite et une ambiance particulière pour cette romance en trois tomes.

Emeric Cloche

Ayako Noda, Incandescence, traduit du Japonais par Aurélien Estager pour les éditions Le Lézard Noir, 2020. 11 Euros.